INFOS RÉSEAUX

TRAFIC LIVE TUNNEL

Fermer
Le trafic est fluide
The traffic is fluent
Il traffico e' regolare
Fliessender Verkehr

Encourager le covoiturage

ATMB est l’acteur autoroutier français le plus innovant et le plus engagé pour le développement du covoiturage au quotidien.
Le plus innovant avec l’ouverture de la première voie de covoiturage sur autoroute à Gaillard (A411) avec passage de douane à Thonex/Vallard.
Le plus engagé avec l’offre de places de parkings de covoiturage la plus élevé de France, compte tenu de la taille de notre réseau.

ATMB souhaite diminuer l’impact environnemental des déplacements domicile-travail en Haute-Savoie en aidant et encourageant les automobilistes qui s’engagent. Avec de nouveaux parkings et des voies de covoiturage dédiées nous leur faisons gagner du temps.

Fin 2021, les résultats de cette expérimentation sont encourageants. Le gain de temps au passage de la douane depuis le lancement de la voie est prouvé :

  • Les covoitureurs qui empruntent la voie gagnent cinq minutes supplémentaires.
  • 37 % des covoitureurs affirment que c’est la nouvelle voie qui les a incités à covoiturer.
  • Cette voie a divisé par deux le nombre de bouchons, avec en moyenne quatre bouchons par mois contre presque dix il y a trois ans.

Seul bémol, un taux de fraude trop important, qui heureusement ne remet pas en cause l’utilité même de la voie.

Malgré le Covid, le bilan très positif de cette expérimentation nous pousse à aller plus loin pour pérenniser la voie et réfléchir à des aménagements similaires sur Bardonnex.

Source : France INFO

Trois bonnes raisons de faire du covoiturage sur l’autoroute :

Faire un geste en faveur de l’environnement : covoiturer réduit le nombre de voitures sur l’autoroute et la route.

Diminuer notre fatigue : prendre un covoiturage en tant que passager pour diminuer la fatigue au volant.

Réduisez vos frais de trajet en les partageant avec un covoitureur.

80 % de réduction du péage pour les véhicules 100 % électriques

ATMB propose une offre expérimentale, inédite en France, pour les conducteurs de véhicules 100 % électriques. Il s’agit d’une remise de 80 % des tarifs de péage sur l’A40 pour encourager les motorisations plus vertueuses : profitez de l’offre L’Eclaireur.

ATMB souhaite ainsi favoriser la transition écologique en incitant les usagers à se mettre à l’électrique et encourager une évolution du parc automobile en Haute-Savoie plus respectueux de l’environnement. Chez ATMB nous pensons que la motorisation électrique est aussi une réponse au cas particulier de notre vallée de l’Arve, sous l’angle de la diminution d’émission d’oxyde d’azote. C’est pourquoi, afin de lutter contre la pollution, nous encourageons cette mobilité avec une réduction de 80% pour les conducteurs de véhicules 100% électriques.

Rouler en électrique sur ATMB : les bornes de recharge

ATMB a installé tout le long de son réseau des bornes de recharge pour tous véhicules électriques. Aujourd’hui, nous comptons 9 bornes de recharge réparties sur les aires de service de Bonneville, Passy, Valleiry et à la plateforme du Tunnel du Mont Blanc.

ATMB souhaite encourager une évolution du parc automobile, plus respectueuse de l’environnement et du territoire. Ces actions 100% électrique se conjuguent aux efforts des équipes ATMB pour utiliser des véhicules électriques dans leurs propres activités quotidiennes. Sur l’Autoroute et au Tunnel du Mont Blanc, 11 véhicules 100% électriques sont utilisés pour les trajets entre les sites de travail.  En 2022, 15 % de notre parc de véhicules sera électrique.

Vous souhaitez passer à l’électrique tout en faisant attention à votre budget ? Il est donc conseillé de se tourner vers les véhicules d’occasion :

Alp’Hyne : une station hydrogène vert en Haute-Savoie

Pour le transport local, des industriels mais aussi des communes, la solution hydrogène est prometteuse avec une autonomie supérieure à l’électrique et sans émission de gaz. C’est pourquoi ATMB, Akuo Energy et Bouygues Energies & Services ont créé en juin Alp’Hyne, le consortium permettant de construire et distribuer de l’hydrogène vert, produit localement.

Alp’Hyne traduit la volonté d’ATMB de fédérer les acteurs de la vallée de l’Arve – dont la mobilité est un enjeu quotidien – vers l’usage de carburants alternatifs. Il est ouvert à toutes entreprises et collectivités qui souhaitent décarboner leurs usages : transport en commun, industrie, approvisionnement électrique…

Il doit aboutir à la création d’une station de production d’hydrogène vert et sa distribution à Bonneville dans un premier temps, puis dans d’autres points de Haute-Savoie. 

Mesurer la qualité de l’air : les sources de pollution

ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, l’observatoire référent qui fait autorité sur les mesures de qualité de l’air dans la région, donne le détail de la répartition des sources de pollutions de l’air.

Concernant les particules fines (PM)

Les études ATMO, actualisées chaque année, montrent que les poids-lourds en vallée de l’Arve, tous réseaux confondus, représentent 3 % des émissions. Sur ces 3 %, la part des camions qui empruntent le Tunnel du Mont Blanc (TMB) est difficile à estimer parfaitement. Si on estime que le trafic poids lourds (PL) du Tunnel du Mont Blanc représente environ 60 % du trafic, nous pourrions évoquer une part d’environ 1,8 % des PM10. Cependant ce pourcentage doit être bien inférieur car le trafic PL empruntant le TMB est beaucoup plus performant sur le plan environnemental que les autres poids lourds circulant dans la vallée. Depuis de nombreuses années les euros 3 (2019) sont interdits au TMB et les euros 4 depuis 2020.

Cette répartition des émissions en Vallée de l’Arve est du même ordre de grandeur que celle rencontrée sur le département de la Haute-Savoie.

Entre 2000 (nb : le tunnel du Mont Blanc était fermé en 2000 jusqu’en 2002) et 2019, la part d’émission de particules fines du transport routier a été divisée par deux (49,6 %). Entre 2000 et 2019 on note une baisse de 64 % des émissions du transport routier total qui inclue également une baisse de 63 % des émissions de PM10 des poids-lourds.

Concernant les oxydes d’azote (NOx)

Les études ATMO, actualisées chaque année, montrent que le trafic PL dans la vallée de l’Arve, tous réseaux confondus, représente 9 % des émissions de dioxyde d’azote. Le transport routier hors poids lourds représente 59 % des émissions, le résidentiel 18 % et l’industrie 10 %).

Si on estime que la part du trafic PL au tunnel du Mont Blanc est d’environ 60 % du trafic PL total dans la vallée, la contribution du trafic PL qui emprunte le TMB aux émissions de Nox représente environ 5,6 %. La tendance est également à la baisse depuis 2000, avec 48 % au global entre 2000 et 2019, dont 82 % de baisse des émissions de Nox des poids lourds. On note également une relative stagnation depuis 2010 des émissions du secteur routier hors PL et particulièrement des véhicules légers (VL) et véhicules utilitaires légers (VUL).

Cette répartition des émissions en Vallée de l’Arve est du même ordre de grandeur que celle rencontrée sur le département de la Haute-Savoie.

Au niveau de l’évolution des émissions de NOx, la tendance est à la baisse constante depuis 2000, avec 48 % de baisse au global. Cette baisse est du même ordre de grandeur que celle du transport routier entre 2000 et 2019 (47 %). Après un plateau sur les années 2014 et 2015, les émissions globales de NOx repartent à la baisse depuis 2016.

La baisse des émissions de NOx des poids lourds est de 82 % depuis 2000.

Un drone pour mesurer la qualité de l’air ?

C’est le défi relevé par convAIRgence en partenariat avec ATMB. ATMB apporte son soutien financier à l’aventure expérimentale d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, par le biais d’un don au fonds de dotation ConvAIRgence.

Ce fonds réunit tous les acteurs souhaitant contribuer à l’émergence de projets innovants permettant d’imaginer l’air de demain.

Les mesures aéroportées par drone sont intéressantes pour affiner nos connaissances en vallée alpine. Le micro capteur permet de réaliser des mesures en temps réel de dioxyde d’azote et des particules PM2.5 et PM10.

Entreprise privée ou publique, nous pensons que chacun peut agir à son niveau. Nous pourrons être efficaces en nous rassemblant autour de projets communs comme ConvAIRgence.

ATMB participe au déploiement des véloroutes en Haute-Savoie

Bien-sûr, notre coeur de métier c’est l’autoroute, mais nous avons compris que les haut-savoyards attendent aujourd’hui de nouveaux moyens de transport complémentaires. Le « tout voiture » n’est plus.

Pour les équipes d’ATMB, il s’agit d’aider les haut-savoyards à changer leurs mobilités en favorisant les véloroutes qui sécurisent d’autant plus leurs trajets doux et les encourage à changer leur façon de bouger au quotidien.

Le vélo – notamment électrique – ouvre des portes qu’on n’imaginait pas il y a encore quelques années. Cela même dans une région de montagne, où l’on pouvait penser qu’avec l’hiver et le dénivelé, le vélo n’est pas adapté aux trajets du quotidien.

Les choses changent et c’est encourageant. De 2016 à 2021, ATMB a mis à disposition des terrains et investi près de 700 000 euros pour le développement des véloroutes. Pour 2022 et les cinq prochaines années, 800 000 euros sont programmés.

Mobil’Arve : les trajets domicile-travail

ATMB est le 2ème contributeur financier du projet Mobil’Arve qui vise à réduire les émissions engendrées par les déplacements professionnels dans la vallée de l’Arve en optimisant les trajets domicile-travail.

  • La création d’arrêts de bus sur l’autoroute
  • Le développement de vélo-routes en lien avec les collectivités territoriales. En décembre 2019, l’itinéraire vélo Léman Mont-Blanc a été inauguré
  • La mise à disposition de véhicules d’autopartage…

… figurent parmi les actions étudiées dans le cadre de ce projet

Le Projet Equilibre : le GNV pour les transporteurs

ATMB apporte son soutien à cette initiative régionale en faveur de l’utilisation du Gaz Naturel Véhicule (GNV) pour le transport routier de marchandises, comme alternative durable au diesel.

En 2018, le projet Équilibre a pu démontrer que l’utilisation du GNV permettait :

* Comparaison des tracteurs 44 tonnes GNV et tracteurs 44 tonnes Diesel

Carnet de route #Environnement : la faune

L’objectif des équipes d’ATMB est de rétablir les corridors biologiques rompus il y a…

Carnet de route #Environnement : la flore

Au service de la biodiversité, ATMB a complètement changé sa façon d’entretenir les espaces…

Carnet de route #Environnement : l’énergie

Réduire nos consommations d’énergie et favoriser le recours aux énergies durables.

Carnet de route #Environnement : l’eau

Protéger la ressource en eau potable le long de l’autoroute et réduire nos consommations…

Carnet de route #Environnement : les déchets

100 % des déchets récoltés, issus de notre activité mais aussi de celle de…

Carnet de route #Environnement : le bruit

ATMB fait de la lutte contre les nuisances sonores une de ses priorités.