Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Communiqué de presse
Publié le 09.02.2016 Bonneville

Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) agit concrètement pour préserver les territoires exceptionnels qu’elle dessert en encourageant les mobilités durables. Dans cette perspective, ATMB apporte son soutien au projet Équilibre, une initiative haut-savoyarde en faveur de l’utilisation du Gaz Naturel Véhicule (GNV) pour le transport routier de marchandises. A partir du 1er mars et pendant un an, une expérimentation unique au plan européen sera réalisée pour confirmer l’intérêt de l’utilisation de ce carburant comme une alternative durable au diesel.

ATMB partenaire du projet Équilibre

ATMB encourage le développement de solutions innovantes de mobilité pour la préservation des territoires exceptionnels qu’elle dessert. C’est ainsi qu’elle a décidé de soutenir le projet Équilibre. Ce projet est né de la volonté de six transporteurs routiers de Haute-Savoie. Leur projet : circuler autrement en privilégiant l’utilisation du Gaz Naturel Véhicule (GNV).

Patrick Troulay

directeur innovation d’ATMB

« Nous nous réjouissons de concrétiser un tel partenariat. L’utilisation d’un carburant alternatif et écologique comme le GNV est un pas de plus vers le déploiement de transports routiers plus respectueux de l’environnement »

Certains matériels GNV permettent de diminuer jusqu’à 50 % les nuisances sonores. Ils permettent également de réduire de 8 à 10 % les émissions de CO2 pour les matériels utilisant du gaz d’origine fossile et jusqu’à 70 à 90 % dans le cadre du biométhane*. Enfin, en matière de qualité de l’air, ils émettent de 30 à 70 % de moins d’oxyde d’azote que les camions Euro VI**.

Pascal Mégevand

dirigeant de la société Mégevand Frères et initiateur et copilote du projet Équilibre

« Aujourd’hui, nos clients s’intéressent de plus en plus à la dimension écologique de notre activité. Nous avons souhaité répondre à leur demande en engageant une expérimentation avec des camions qui s’alimenteraient au gaz naturel »

Le GNV se caractérise également par sa pluralité d’approvisionnement (fossile, méthanisation et méthanation) et présente des attraits en matière de coût d’achat et de perspective d’évolution. Un argument fort pour les porteurs du projet pour qui l’enjeu est aussi de mettre en place un modèle économique pérenne afin de retrouver compétitivité et rentabilité. 

Confirmer l’intérêt de l’utilisation du gaz naturel comme une alternative durable au diesel

 

Pour confirmer l’intérêt de l’utilisation du GNV, une expérimentation sera lancée au printemps. Il s’agit de la première étude de cette envergure réalisée sur le plan européen. Elle permettra d’évaluer l’impact du gaz naturel sur l’environnement, notamment en matière de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

Ainsi, à partir du 1er mars et sur une durée d’un an, les données propres à la consommation et au rejet de dioxyde de carbone (CO2) et d’oxyde d’azote (NOx) de 15 poids lourds seront collectées. Dix de ces camions financés dans le cadre d’un fonds de soutien de l’ADEME et de GRDF fonctionneront au gaz naturel. Les cinq autres seront au diesel. Pour faciliter l’expérimentation et pour l’alimentation des camions au gaz naturel, trois stations d’avitaillement ont été construites sur la zone d’activités des Jourdies à Saint-Pierre-en-Faucigny en Haute-Savoie ainsi qu’à Lyon et à Nîmes. Les mesures et données d’exploitation seront collectées pendant cette phase de test par le biais de capteurs installés sur les camions par le Centre de recherche en machines thermiques (CRMT) de Dardilly (Rhône-Alpes). 

Elles seront ensuite transmises par TruckOnline, grâce à un système d’informatique embarquée avant d’être enrichies avec les données météo et de congestion du trafic par l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (l’IFSTTAR). L’ensemble de ces éléments chiffrés seront ensuite étudiés pour déterminer la pertinence de la solution Gaz Naturel Véhicule pour le transport de marchandises.

La future station d’avitaillement de GNV à Saint-Pierre-en-Faucigny (Haute-Savoie)

Pascal Mégevand

dirigeant de la société Mégevand Frères et initiateur et copilote du projet Équilibre

« Il s’agit d’une démarche collaborative et scientifique, structurée autour des différents acteurs concernés. Transporteurs, fournisseurs d’énergie, État et collectivités territoriales, partenaires, nous avons tous à coeur de mettre en place une méthode scientifique pour comprendre les conséquences de l’utilisation de ce carburant alternatif dans un usage quotidien et valider ainsi les bénéfices du GNV appliqué au transport routier »

L’expérimentation sera encadrée par un comité technique dirigé par le pôle de compétitivité LUTB Transports & Mobility Systems de Lyon.

L’engagement renouvelé d’ATMB pour la préservation de l’environnement

 

ATMB s’engage pour soutenir les solutions de mobilités durables plus respectueuses de l’environnement. Déjà l’année dernière, ATMB lançait avec l’Association des Jeunes Actifs de la Vallée de l’Arve (AJAVA) un site de covoiturage gratuit, covoit-mbv.com. Ce site a pour objectif de faciliter les déplacements des étudiants et de promouvoir des solutions alternatives de transport. Mis en ligne en septembre 2015, le site a déjà permis 645 trajets dans la région. Depuis 2014, ATMB cofinance également le projet MOBIL’ARVE qui vise à réduire les émissions engendrées par les déplacements professionnels dans la vallée de l’Arve en optimisant les trajets domicile-entreprise. Enfin, en 2015, ATMB s’est dotée de neuf véhicules de déneigement Euro VI, la norme la plus performante sur le plan environnemental, actuellement utilisés pour la mobilisation des équipes dans le cadre du service hivernal.

* Chiffres ADEME (méthode du puits à la roue)
** Source ADEME