INFOS RÉSEAUX

INFOS TUNNEL

Fermer
Le trafic est fluide
The traffic is fluent
Il traffico e' regolare
Fliessender Verkehr

ATMB : cinq tunnel exploités dans les Alpes

Les équipes d’ATMB ont développé une expertise clé dans l’exploitation des tunnels.

  • Le tunnel du Mont Blanc est aujourd’hui une référence mondiale en termes de sécurité
  • Le tunnel du Vuache se situe sur l’Autoroute Blanche (A40) entre Bellegarde dans l’Ain et Saint-Julien-en-Genevois en Haute-Savoie. Le tunnel est constitué de deux ouvrages de 1 400 mètres de long, chacun d’entre eux étant consacré à un sens de circulation et doté de 2 voies. Il accueille un trafic moyen journalier de 10 000 véhicules par sens de circulation, dont 13,2 % de poids lourds.
  • les trois tunnels des Chavants et du Chatelard sur la RN205

ATMB supervise depuis 2014 le Tunnel ferroviaire des Montets pour le compte du Département de la Haute-Savoie. 

La maintenance des tunnels de l’autoroute et de la route Blanches 

Pascal BLANC, Agent de sécurité Tunnels chez ATMB, nous explique à quoi sert la maintenance préventive 👇 :

« La maintenance préventive est essentielle pour répondre aux exigences de sécurité du tunnel. A cette occasion, nous réalisons un contrôle de l’ensemble des équipements de l’ouvrage (Caméras, Bornes d’Appel d’Urgence, Ventilateurs, Réseaux d’incendie, Assainissement, etc.). Ils doivent être opérationnels 24h / 24 . Nous procédons également à des remplacements préventifs afin d’anticiper la survenue de panne future.

Depuis 2013, nous réalisons nos maintenances du tunnel du Vuache, sous coupure nocturne, nous permettant l’exécution d’autres travaux d’entretien en dehors du tunnel comme la rénovation des chaussées.

Elle peut mobiliser jusqu’à 140 personnes mobilisées durant quatre nuits, avec une quinzaine d’entreprises travaillant aux côtés des équipes d’ATMB. »
Pascal BLANC, Agent de sécurité Tunnels chez ATMB, nous explique à quoi sert la maintenance préventivePascal BLANC, chef de projets entretien patrimoine chez ATMB, nous explique à quoi sert la maintenance préventive 👇 :

« La maintenance préventive est essentielle pour répondre aux exigences de sécurité du tunnel. A cette occasion, nous réalisons un contrôle de l’ensemble des équipements de l’ouvrage (Caméras, Bornes d’Appel d’Urgence, Ventilateurs, Réseaux d’incendie, Assainissement, etc.). Ils doivent être opérationnels 24h / 24 . Nous procédons également à des remplacements préventifs afin d’anticiper la survenue de panne future.

Depuis 2013, nous réalisons nos maintenances du tunnel du Vuache, sous coupure nocturne, nous permettant l’exécution d’autres travaux d’entretien en dehors du tunnel comme la rénovation des chaussées.

Elle peut mobiliser jusqu’à 140 personnes mobilisées durant quatre nuits, avec une quinzaine d’entreprises travaillant aux côtés des équipes d’ATMB. »

Tunnel du Mont Blanc : la place de la maintenance préventive

En un an, elle représente plus de 14 000 interventions soutenues par une équipe de 54 personnes ainsi que plus de 100 entreprises externes.

Chaque infrastructure et équipement sont répertoriés sur un logiciel qui programme les opérations à prévoir ainsi que leur périodicité.
Ce plan de maintenance est intégré dans un système informatique GMAO : Gestion Maintenance Assistée par Ordinateur.

Par exemple : la maintenance des 76 accélérateurs en voûte du tunnel, chargés de la maîtrise du courant d’air, s’effectue une fois par an. Un tour complet de tous les ventilateurs se fait en 4 nuits de fermetures complètes du tunnel, pour bénéficier de la place requise par les nacelles. L’équipe qui intervient a reçu en amont, sur un smartphone, le type de maintenance qu’elle doit effectuer sur l’accélérateur. Chaque accélérateur possède son propre QR Code sur lequel le technicien prend connaissance de tout l’historique des opérations. Une fois la maintenance effectuée, le technicien saisit son compte rendu d’intervention qui est instantanément visible sur la GMAO.

L’outil nous permet d’extraire des statistiques qui nous donnent une vue globale sur la santé des équipements et identifie ceux qui nécessitent plus d’attention que les autres. On parle alors de maintenance prédictive.

La GMAO intègre les équipements du tunnel mais aussi les systèmes d’informations ainsi que la surveillance du génie civil.

La maintenance préventive complète du tunnel du Mont Blanc, intègre certes la voute mais aussi les plateformes, nord et sud, ainsi que les aires de régulation.

Un expert en charge d’auditer la sécurité des tunnels


L’Agent de Sécurité Tunnel (AST) est désigné à titre personnel par le maître de l’ouvrage, après accord du représentant de l’Etat (le Préfet).

L’un des rôles majeurs de l’AST est de coordonner les mesures de prévention et de sauvegarde visant à assurer la sécurité des usagers et du personnel d’exploitation. L’autonomie fonctionnelle de l’agent de sécurité est garantie pour qu’il puisse exercer ses attributions de la manière la plus objective.

Il doit être disponible en permanence pour discuter avec tous les acteurs de la sécurité, et notamment avec le gestionnaire du tunnel et les services de secours.

Compte tenu de l’état actuel des ouvrages et des organisations en place, les domaines de progrès sont plutôt ceux de la coordination, de la formation et de la maintenance. Ainsi, les plans d’entretien et de maintenance des équipements se mettent en place et deviennent plus performants, et les exercices de formation et d’entraînement sont entrés dans les mœurs.

Au-delà des avis que j’émets obligatoirement sur les dossiers qui me sont soumis avant que le tunnel n’obtienne l’autorisation de mise en service de l’autorité administrative, je participe de manière active à chaque phase de la vie de l’ouvrage pour les tunnels du Vuache et des Chavants (et par extension de mission, le tunnel du Chatelard) : exercices et retours d’expérience sur les événements significatifs, respect des programmes de formation, respect des plans d’entretien et de maintenance, organisation et évaluation des situations d’urgence…

En complément, je coanime le groupe francophone des Agents de Sécurité Tunnels depuis décembre 2021, pour une durée de 3 ans.

Le Tunnel du Mont Blanc : la reconstitution en 3D

Quel est le point commun entre la grotte de Chauvet, l’opéra Garnier et le Tunnel du Mont Blanc ? La visite virtuelle en 3D.
Certes, elle est réservée aux ingénieurs du tunnel qui suivent en permanence l’ouvrage, mais il s’agit d’une innovation considérable pour les équipes du génie civil et de la maintenance. 

La totalité des 11,6 km a été modélisé en 3D. Fini les plans et photos en 2D qui demandent une base de données immense. L’image 3D permet de mieux se rendre compte en vidéo de la forme du terrain, de l’évolution du moindre cm² de l’ouvrage : sur la voûte ou dans les abris. Et ce, quel que soit l’endroit, puisque la 3D permet de se déplacer dans le tunnel, même lorsque celui-ci reste ouvert à la circulation. Un vrai gain pour les travaux à mener puisque les équipes techniques peuvent faire visiter au prestataire les endroits à réparer, consulter les archives et suivre leur évolution, tout en reconnaissant le point exact à l’intérieur du tunnel.

Ce partage immédiat de l’information entre les équipes du GEIE-TMB permet une réactivité et un diagnostic plus rapide sur la maintenance et les travaux à faire. Les agents qui entretiennent le tunnel ont ainsi une meilleure vision globale sur leur travail et celui de leurs collègues.

Une innovation qui a reçu le prix innovation SMAU 219 à Milan. Le prix a été remporté avec à la collaboration d’Adhoc 3D Solutions, une entreprise spécialisée en géomatique avec laquelle nous avons collaboré pour la modélisation 3D du tunnel.

Source : ATMB Info

Zoom sur le Tunnel du Vuache : caractéristiques et équipements

Caractéristiques

  • Longueur : deux tunnels de 1,4 km, chacun étant dédié à un sens de circulation et doté de 2 voies
  • Largeur de chaque tunnel : 8,50 mètres
  • Mise en service : 1982
  • Un exercice chaque année pour tester les équipements, les procédures et les équipes de sécurité en complément de la formation continue
  • Maintenances semestrielles de l’ouvrage sur l’ensemble des équipements de détection et de lutte contre les incendies
  • Un expert sécurité pour un contrôle permanent
  • Règlement de circulation : 90 km/h et interdistance de 100 m

La détection automatique d’incident dans le tunnel du Vuache

La détection automatique d’incident transmet l’alerte au PC sécurité Trafic de Bonneville en 20 secondes maximum après l’événement. Après qualification de l’alerte, les barrières sont abaissées 5 secondes après l’envoi de la commande de fermeture. Les équipes sont donc à même de fermer le tunnel moins d’une minute après la survenue de l’événement

  • La DAI identifie tout évènement anormal dans le tunnel et déclenche immédiatement une alerte vers les opérateurs du poste de contrôle trafic : ralentissement ou arrêt d’un véhicule, piéton sur chaussée, dégagement de fumée, contresens, objet sur la chaussée, etc.
  • 31 caméras fixes dans le tunnel dont 15 dans le sens Mâcon-Chamonix et 16 dans le sens Chamonix-Mâcon et comprenant :
    • 1 caméra mobile à l’extérieur de chaque tunnel
  • 12 détecteurs de fumée (opacimètres) 6 par sens
  • 12 détecteurs d’oxyde de carbone (qualité sanitaire de l’air) 6 par sens
  • 4 anémomètres (vitesse du vent) 2 par sens

Les dispositifs de protection des conducteurs (par tunnel)

  • 12 niches de sécurité (6 le long de chacune des 2 voies) équipées de 2 extincteurs chacune et d’un poste d’appel d’urgence (leur utilisation déclenche immédiatement une alerte au poste de contrôle trafic de Bonneville)
  • 4 issues de secours : reliant les deux tunnels, elles permettent de protéger et d’évacuer les conducteurs via le « tunnel » non concerné par l’événement. Chaque issue est équipée de :
    • 2 portes coupe-feu pour les isoler de l’atmosphère du tunnel (résistance : 2 heures)
    • Un système de surpression permettant d’éviter que les fumées n’entrent dans les issues.
    • 1 poste d’appel d’urgence en contact direct avec les opérateurs du poste de contrôle trafic de Bonneville
    • 1 panneau indiquant les consignes à suivre en français, anglais, allemand et italien
    • 2 extincteurs
    • 2 caméras mobiles installées dans chacune des issues de secours

Un système d’interphonie permettant aux opérateurs de rentrer en contact avec l’ensemble des conducteurs présents dans les issues de secours en même temps.

Les exercices de sécurité

L’entrainement permanent des équipes est un de nos piliers de sécurité.

Au Tunnel du Mont Blanc, six exercices de sécurité se sont déroulés en 2021, quatre exercices internes trimestriels, dont un inopiné, et deux exercices binationaux rassemblant les pouvoirs publics français et italien.

Sur l’autoroute, quatre exercices ont eu lieu : sur la sécurité au Tunnel du Vuache, sur l’environnement, et même une cyber attaque. Sur la Route Blanche, deux exercices se sont déroulés aux Tunnels des Montets et des Chavants. Ces exercices mobilisent tous les services : le terrain mais aussi l’environnement, l’informatique, la communication et même le juridique. Ils sont essentiels pour continuer de s’améliorer et être prêt pour la sécurité des conducteurs en toute circonstance. Rien ne remplacera jamais le test en réel d’événements. Lors des exercices, toutes les actions des parties sont consignées, débriefées et déclinées en prises de décisions.

Parce que la sécurité relève aussi du comportement des conducteurs, découvrez les règles de conduite qui s’applique dans nos tunnels.

Des équipes entraînées régulièrement qui luttent contre la routine

260 personnes mobilisées pour 11,6 km de tunnel

Plus de 11 000 équipements dynamiques au Tunnel du Mont Blanc

Des équipements à la pointe de l’innovation pour la sécurité

Histoire du Tunnel du Mont Blanc

Les dates clés de cet ouvrage d'art devenu référence mondiale en termes de sécurité

Histoire de l’entreprise

Histoire de l’Autoroute Blanche (A40) : les dates clés

Les dates clés de cet axe vital pour la Haute-Savoie

Histoire de la Route Blanche RN205 : les dates clés

Les dates clés de cette voie d'accès à Chamonix et au Tunnel du Mont…