INFOS TUNNEL

Fermer
24/06/2022 17:23 La circulation sera totalement interrompue du 27/06/2022 à partir de 19:30 jusqu'au 28/06/2022 à 06:00 pour permettre la réalisation de travaux de maintenance extraordinaire
24/06/2022 17:23 Traffic will be totally stopped from 27/06/2022 19:30 to 28/06/2022 06:00 due to extraordinary maintenance works
24/06/2022 17:23 La circolazione sarà totalmente interrotta dal 27/06/2022 alle ore 19:30 al giorno 28/06/2022 alle ore 06:00 per consentire la realizzazione di attività di manutenzione straordinaria
24/06/2022 17:23 Geschlossene Tunnel von 27/06/2022 bis 28/06/2022 von den Stunden 19:30 bei 06:00 wegen außergewöhnlicher Arbeit

En tant qu’acteur économique responsable, ATMB met en avant la dimension environnementale dans sa politique d’achats. Cela se traduit par l’intégration d’exigences environnementales dans nos cahiers des charges. Il s’agit aussi de tenir compte de la performance environnementale dans le choix de nos prestataires.

Par exemple, pour diminuer l’empreinte environnementale de ses chantiers de chaussées, ATMB a introduit le logiciel SEVE afin d’éco-comparer les offres de ses prestataires.  Il permet de quantifier l’empreinte environnementale des chantiers de renouvellement des chaussées au stade de l’appel d’offres, pour mieux comparer les propositions, puis au moment de l’exécution des travaux, pour vérifier sa conformité.

C’est la 1ère société d’autoroutes française à l’avoir utilisé pour permettre d’avoir des prestataires plus respectueux de l’environnement.

Entre 2014 et 2021, cette démarche a été intégrée dans cinq marchés de renouvellement de chaussées, et a été mise à l’épreuve au fil des années.

Eco comparaison SEVE pour des chantiers plus écologiques

L’outil SEVE, mis à la disposition de tous les acteurs de la profession routière (maitres d’ouvrage, maitres d’œuvre et entreprises) est un outil de comparaison de plusieurs solutions de travaux.

Ce logiciel calcule, d’un point de vue environnemental, les différences entre les propositions sur la base de trois indicateurs :

  • L’énergie consommée (exprimée en MJ)
  • Les émissions de gaz à effet de serre (exprimées en tonnes équivalent de CO2)
  • La préservation de la ressource qui intègre notamment les consommations en granulats naturels et en agrégats d’enrobés valorisés dans la fabrication des enrobés neufs, tous deux exprimés en tonnes.

 Ces indicateurs correspondent parfaitement aux objectifs d’ATMB pour la réduction de l’impact environnemental des chantiers : réduction des émissions de polluants de l’air, préservation des ressources non renouvelables.

éclair avec une flèche montante derrière
Consommation d’énergie
CO2
Emission de CO2
granulats
Consommation de granulats naturels
autoroute entourée de flèches recyclées
Recyclage d’agrégats d’enrobés spécifiques au secteur des travaux publics

Vérifier le gain environnemental de chaque chantier

Cette démarche est donc intégrée à deux phases distinctes d’un marché de travaux :

  • Au stade de la consultation : un critère de jugement des offres, intitulé « Performance en matière d’environnement », d’un poids de 10 à 20 % de la notation globale, est inclus dans le Règlement de la Consultation. Chaque candidat doit fournir les résultats de la modélisation SEVE de chaque solution de travaux proposée, à partir des hypothèses exposées dans le mémoire technique de son offre. La règle de jugement consiste à comparer les différentes solutions proposées dans les offres des entreprises (solutions de base et variantes de chaque entreprise) les unes par rapport aux autres pour chacun des trois indicateurs. La solution la plus performante, pour un indicateur donné, obtient la meilleure note. Les autres notes sont attribuées au prorata des résultats donnés par l’outil SEVE. A l’attribution du marché, la notation de ce critère de jugement, pour la solution de travaux retenue, devient contractuelle.
  • Au moment de l’exécution des travaux : il s’agit de comparer les versions « offre » et « chantier réel » de la modélisation SEVE des travaux. Pour ne pas introduire de biais, la version « offre » de la notation est recalculée en intégrant les quantités réelles du chantier (volumes de rabotage, tonnage d’enrobés appliqués, etc.), toutes les autres hypothèses étant conservées par ailleurs. Pour chaque indicateur, ces deux versions sont comparées, pour déterminer une note après exécution des travaux. Suivant le niveau de la notation, par rapport à des seuils inscrits dans le CCAP du marché, l’entreprise obtient soit un bonus (reflet d’une amélioration en phase d’exécution des travaux par rapport à la phase de consultation) soit une pénalité (la performance environnementale visée au stade de l’offre est dans ce cas dégradée).

Quels résultats ?

Grâce à cette éco-comparaison, ATMB a pu chiffrer le gain environnemental de ces nouveaux procédés de fabrication. Par exemple sur un chantier de rénovation de 20 km de chaussées, ATMB a introduit un taux de recyclage de 50 % de la couche de roulement. Cela représente une baisse de près de 19 % des émissions de gaz à effet de serre : l’équivalent de 1 250 allers-retours Paris-Bordeaux en voiture a été économisé, en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

Carnet de route #Environnement : la faune

L’objectif des équipes d’ATMB est de rétablir les corridors biologiques rompus il y a…

Carnet de route #Environnement : la flore

Au service de la biodiversité, ATMB a complètement changé sa façon d’entretenir les espaces…

Carnet de route #Environnement : l’énergie

Réduire nos consommations d’énergie et favoriser le recours aux énergies durables.

Carnet de route #Environnement : l’eau

Protéger la ressource en eau potable le long de l’autoroute et réduire nos consommations…

Carnet de route #Environnement : les déchets

100 % des déchets récoltés, issus de notre activité mais aussi de celle de…

Carnet de route #Environnement : le bruit

ATMB fait de la lutte contre les nuisances sonores une de ses priorités.