Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Actualités
Publié le 17.09.2018

Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Mobilité, ATMB, déjà leader du covoiturage sur autoroute, étend encore sa politique de mobilité.. Pour la rentrée, l’entreprise développe deux solutions sur-mesure et inédites. Les covoitureurs découvriront ainsi Je Covoit’, nouvelle offre de télépéage exclusive et ambitieuse, et ils pourront bénéficier de la première voie de covoiturage transfrontalière qui sera expérimentée à Genève-Vallard. 

Je Covoit’ : une nouvelle offre de télépéage dédiée au covoiturage  

L’objectif d’ATMB ? Développer toujours plus les mobilités innovantes dans une prise en compte globale de l’environnement. Dans cette dynamique, elle a créé  Je Covoit’  . Cette offre inédite de télépéage qui pousse les conducteurs à covoiturer s’inscrit directement dans cette dynamique, en étant la seule offre de covoiturage autoroutier à dépasser la traditionnelle remise sur les frais de gestion. Ainsi, celle-ci propose un intérêt économique inédit à ses bénéficiaires : deux trajets en covoiturage par mois sur le réseau ATMB, en tant que conducteur, suffiront aux abonnés pour gagner 5€ TTC, soit une réduction globale de 9 à 20% sur leur facture mensuelle de télépéage. 

En pratique, les abonnés enregistrent leur trajet en créant un profil sur les plateformes partenaires Klaxit  ou Mov’ici , puis en mentionnant leur numéro d’abonné ATMB sur leur compte. La plateforme certifie ensuite les deux trajets et les abonnés bénéficient de la réduction. 

 « ATMB est déjà le leader français du covoiturage avec un taux de places de parking dédiées au kilomètre le plus élevé de France. Mais nous ne nous arrêtons pas là : chez ATMB, nous poursuivons constamment nos efforts pour parvenir à des solutions qui allient mobilités innovantes, respect environnemental et confort de nos clients. Je suis donc très heureux de présenter, à l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, l’offre Je Covoit’ et la voie de covoiturage au péage de Vallard, deux solutions inédites et exigeantes qui font la fierté de nos équipes ! » explique Thierry Repentin, président d’ATMB. 

Mise en service de la première voie de covoiturage transfrontalière à Genève-Vallard 

C’est un projet-pilote inédit, en France comme en Suisse, qui débutera le 8 octobre prochain et se terminera en septembre 2019 : ATMB met à disposition une voie d’un kilomètre, dédiée exclusivement aux voitures comprenant au moins deux passagers. L’objectif : le confort de ses conducteurs avec la fluidification du trafic sur l’A411. Cette portion reliant la France à la Suisse compte environ 17 000 véhicules par jour avec des pics ponctuels atteignant plus de 22 000. ATMB s’est donc fixé pour défi d’élever le taux de covoiturage de 2 à 3% pour un gain de temps de 33% sur ce segment clé, soit autant de temps en moins passé dans leur véhicule pour les nombreux frontaliers réalisant ce trajet quotidiennement.

Les défis de cette expérimentation étaient nombreux du fait de son caractère par 3 fois inédit : 

  • Première voie de covoiturage binationale ; 
  • Première voie de covoiturage créée sur autoroute ;
  • Première voie de covoiturage avec passage de douane. 

Devant autant de nouveautés, un suivi attentif sera opéré sous l’égide du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA), établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés du développement durable, de l'urbanisme et des transports. Un déploiement à plus grande échelle sera envisagé si le bilan est positif.