ALERTE TRAFIC

1

INFOS RÉSEAUX

2

TRAFIC LIVE TUNNEL

Fermer
12/04/2024 07:43 Traffic will be totally stopped from 15/04/2024 19:00 to 16/04/2024 07:30 due to maintenance works
En savoir +

Le 20 octobre 2017

Télécharger le PDF

Une question, besoin de contacter notre bureau de presse? Contactez-nous par mail ou par téléphone : Céline Coudurier – 04 50 25 20 51 / 06 74 40 41 11, Elody Croullebois – 01 58 65 10 31

La sécurité de ses hommes et femmes en jaune est une priorité pour Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB). Ce vendredi 20 octobre, ATMB et la gendarmerie, ont mené de 9 à 11 heures une opération de sensibilisation des conducteurs à la vitesse. Avec un radar installé sur un chantier entre Magland et Cluses limité à 90 km/h, les gendarmes ont contrôlé les vitesses des conducteurs. Les contrevenants pris en excès jusque 110 km/h se sont vus proposer une alternative à l’amende et au retrait de point : une sensibilisation aux dangers auxquels sont exposés chaque jour les 90 hommes en jaune d’ATMB. 16 conducteurs ont assisté à la séance menée par les hommes en jaune et 10 autres conducteurs ont été verbalisés en raison d’un dépassement plus conséquent.
Cette opération s’inscrit dans le cadre de la journée nationale pour la sécurité du personnel du réseau routier et autoroutier, organisée par l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes (ASFA), et Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM).

Ce vendredi 20 octobre entre 9h et 11h, ATMB et la gendarmerie ont mis en place un contrôle radar sur l’A40 au niveau du chantier de renouvellement de glissières entre Magland et Cluses, dans le sens Chamonix-Genève. La vitesse était limitée à 90 km/h.

Les contrevenants arrêtés par les gendarmes avaient le choix entre deux options : s’acquitter d’une amende ou effectuer une session de sensibilisation à la sécurité des hommes en jaune dans les locaux de la gare de péage de Cluses. Les ateliers, comprenant chiffres, vidéos et exemples de situations rencontrées, étaient animés par des collaborateurs d’ATMB : Gaétan Masson, responsable exploitation et environnement, Fernand Dias, chargé viabilité et sécurité et Dimitri Jond, agent autoroutier d’entretien. Durant ces deux heures, les gendarmes mobilisés ont arrêté 26 automobilistes en situation d’excès de vitesse. 16 d’entre eux ont bénéficié de la séance de sensibilisation en alternative à l’amende et au retrait de point et 10 autres ont été verbalisés en raison d’un dépassement de vitesse plus conséquent.

Grâce à ce dispositif, les conducteurs ont pu être sensibilisés aux risques qu’encourent au quotidien les agents d’ATMB. Près de 90 agents sillonnent en permanence les 130 kilomètres de l’Autoroute Blanche (A40) et de la Route Blanche (RN205) entre Bellegarde et Chamonix pour assister les conducteurs et entretenir le réseau d’ATMB. L’un des conducteurs revient sur son atelier de sensibilisation : « Nous sommes souvent dans notre « bulle » au volant et nous oublions l’impact que peut avoir notre comportement sur la sécurité des personnels sur l’autoroute »

« Lors de la mise en place d’un balisage, nous nous sentons vulnérables, en particulier au tout début, aux premiers cônes posés. Nous commençons alors à réduire la voie de droite et les véhicules nous frôlent. Pour chaque conducteur, ce n’est qu’un petit écart : pour nous, cet écart est multiplié par chaque véhicule. Il est essentiel que les conducteurs respectent la pré-signalisation que nous mettons en place. Je vous assure qu’en étant piéton sur l’autoroute, nous sentons vraiment la différence entre un véhicule qui passe à 90 km/h et un autre à 110 km/h » expliquait Dimitri Jond, agent autoroutier d’entretien.

La sécurité du personnel concerne l’ensemble des réseaux routiers et autoroutiers en France. L’ASFA rappelle que depuis début 2017, plus de 200 véhicules d’intervention ont été percutés par des conducteurs inattentifs ou endormis en France, soit 6 par semaine. Au-delà de cette opération ponctuelle, ATMB oeuvre donc constamment pour sensibiliser les conducteurs à la vigilance et au respect des vitesses pour protéger ses agents, en affichant notamment des messages préventifs à l’arrière de ses fourgons de sécurité.

Plus d’infos sur la campagne nationale sur le site de l’ASFA