Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Communiqué de presse
Publié le 11.09.2018 Bonneville

Jeudi 6 septembre, les équipes d’Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) ont procédé à la pose de la première pierre de la future aire bidirectionnelle de Bonneville. Les deux aires actuelles, nées en 1973, laisseront place en 2020 à un nouvel espace unique et accessible dans les deux sens de circulation de l’Autoroute Blanche (A40). Plus grande et mieux adaptée aux besoins des conducteurs, cette nouvelle aire intègre un important volet environnemental en faveur de la faune.

Thierry Repentin et Philippe Redoulez, président et directeur général d’ATMB, ont présenté le déroulé des travaux aux côtés de Stéphane Valli, maire de Bonneville, et de Martial Saddier, député de la Haute-Savoie. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des partenaires et élus locaux dont Bruno Charlot, sous-préfet de Bonneville, et Christian Monteil, président du Conseil départemental de Haute-Savoie.

Ce projet représente un investissement total de 22,7 millions d’euros : 14,7 millions pour ATMB et 8 millions pour Shell.

Une nouvelle aire pour améliorer la qualité de service aux clients

"Notre mission est d’offrir à nos clients, du quotidien ou simples visiteurs vacanciers, la meilleure qualité de service possible, dans le respect des riverains et de l’environnement. Avec cette nouvelle aire de services, nous voulons proposer un lieu accueillant, ouvert sur notre territoire, avec une attention particulière portée à la protection de la faune et à l’environnement sonore de cet aménagement" déclare Thierry Repentin, président d’ATMB.

La nouvelle aire bidirectionnelle de Bonneville proposera de très nombreux services pour rendre les pauses des conducteurs plus agréables : une offre de restauration élargie, avec les enseignes Shell, Léo Le Bistrot, corner Starbucks et une boutique Petit Casino, ainsi que des espaces de jeux pour enfants et des salons de détente.

L’espace sera totalement repensé, avec notamment la création d’une terrasse de 250 m2 qui offrira une vue panoramique sur les massifs de montagne environnants. Afin d’encourager les mobilités durables auprès des conducteurs, le projet prévoit l’installation d’une borne de recharge pour véhicules électriques.

Ce projet représente un investissement total de 22,7 millions d’euros : 14,7 millions pour ATMB, qui prend en charge la construction du pont, des parkings et des giratoires, et 8 millions pour Shell sur la station et le bâtiment.

 

Des aménagements pour la faune et l’environnement

Dès l’hiver 2017, les équipes d’ATMB ont procédé à l’installation d’aménagements destinés à la préservation de la faune locale :

  • 35 gîtes pour les chauves-souris, trois nichoirs adaptés à la chouette effraie et cinq hibernaculum pour les reptiles et les amphibiens ;
  • Une prairie humide de près d’un hectare, la création de berges sur les étangs existants ainsi que des mares favorables aux amphibiens ;
  • Une haie de 250 mètres de long plantée le long du futur parking de poids lourds pour rétablir un corridor de vol pour les chauves-souris.

Les travaux ont été conduits sur une période qui n’impacte pas la nidification des oiseaux, afin de ne pas perturber leur rythme naturel.
Ces aménagements font l’objet d’un suivi par un écologue pendant 20 ans, pour s’assurer de leur efficacité vis-à-vis des animaux et proposer des ajustements si nécessaire.

Enfin, des bassins de retenue d’eau d’un volume totale de 3 400 m3 seront créés de part et d’autre de l’autoroute afin de préserver la ressource en eau du secteur.
Un écran anti-bruit de 330 mètres de long et 6 mètres de haut sera construit pour protéger les habitations voisines des riverains des nuisances sonores.

 

Mise en service de l’aire en 2020

Les travaux se dérouleront selon le calendrier suivant :

  • Nuit du 12 au 13 septembre 2018 : suppression de l’actuelle passerelle piétonne reliant les deux aires. La destruction de l’édifice se déroulera de nuit entre 21 heures et six heures du matin afin de limiter l’impact sur le trafic.
  • 2019 : construction d’un nouveau pont qui permettra aux automobilistes en provenance des deux sens de circulation d’accéder à l’aire. Il a été fait le choix d’un ouvrage sans pile centrale, certes plus complexe mais permettant de limiter la gêne aux conducteurs sur l’autoroute durant sa construction.
  • Deuxième trimestre 2019 : ouverture de la nouvelle station Shell en direction de Chamonix.
  • Fin 2019 : construction du mur anti-bruit.
  • Début 2020 : ouverture de l’aire dans les deux sens de circulation.

Les équipes d’ATMB mettront tout en oeuvre pour limiter au maximum les désagréments causés par ce chantier d’ampleur. Les aires existantes resteront ouvertes pendant toute la durée des travaux.