Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Services pratiques

Sur l’autoroute, des règles de conduite spécifiques sont à adopter pour rouler en toute sécurité. Brouillard, neige…les conducteurs peuvent aussi rencontrer des situations météorologiques particulières rendant la conduite plus difficile, surtout sur un réseau de montagne situé à près de 1 300 m d’altitude comme celui d’ATMB. Rappel des règles et bonnes pratiques de conduite sur l’autoroute.

Circulation à droite, vitesse adaptée et distances respectées

La circulation se fait sur la file la plus à droite, les dépassements sur la ou les files de gauche.
Les voies pour véhicules lents (présentes généralement dans les côtes) sont réservées aux véhicules qui roulent à moins de 60 km/h.

Les vitesses maximales autorisées sur autoroute (sauf indication particulière) sont de 130 km/h par temps sec, 110 km/h par temps de pluie ou dans le cadre d’arrêtés préfectoraux saisonniers et de 50 km/h si la visibilité est inférieure à 50 mètres.

Toutefois, la vitesse doit être adaptée en fonction de divers paramètres :

  • Les conditions climatiques et la luminosité. Cet impératif général est d’autant plus important sur l’Autoroute Blanche (A40) en raison de conditions climatiques hivernales qui peuvent être rudes. 
  • L’état du trafic.
  • La charge et de la configuration de votre véhicule (remorque, coffre de toit…). 
  • Pour respecter les distances, servez-vous du marquage au sol entre la voie de droite et la bande d’arrêt d’urgence. Laissez un intervalle de deux traits entre vous et le véhicule qui vous précède.
  • En cas de bouchon, si vous vous trouvez à gauche, restez sur votre voie : les changements de file peuvent s’avérer dangereux et ralentissent le trafic.

Du 1er novembre au 31 mars : sur l’A40 entre Scientrier et Le Fayet, la vitesse est limitée à 110 km/h dans le cadre d’un arrêté préfectoral (Plan de Protection de l’Atmosphère).

Dépassements sur l’autoroute : en cinq temps !

1. Assurez-vous que la file située à votre gauche est libre : vous n’êtes pas prioritaire quand vous doublez et vous ne devez pas gêner les autres conducteurs en changeant de file.
2. Mettez votre clignotant. Attention à l’angle mort qui peut cacher un deux-roues.
3. Déboîtez suffisamment à l’avance pour garder une marge de sécurité.
4. Dépassez le véhicule qui vous précède.
5. Une fois le véhicule dépassé, rabattez-vous devant, en indiquant votre manœuvre à l’aide de votre clignotant droit.

Sortie d’autoroute : n’hésitez pas !

A l’approche de la sortie, rejoignez la voie de droite suffisamment tôt, puis mettez votre clignotant. Ce n’est qu’une fois sur la bretelle que vous pourrez freiner.
Si vous pensez que vous vous êtes trompé de sortie, poursuivez votre manœuvre de sortie jusqu’au bout : vous pourrez revenir sur l’autoroute, sans supplément de prix.
Si vous avez dépassé votre sortie, continuez jusqu’à la prochaine. Ne faites jamais de marche arrière sur l’autoroute, même sur la bande d’arrêt d’urgence : cette manœuvre est interdite et est extrêmement dangereuse.

Conduire en cas de brouillard

En raison de sa situation particulière au pied du Pays du Mont Blanc, le brouillard est fréquent sur l’Autoroute Blanche (A40).

En cas de brouillard, la conduite doit être adaptée. Voici quelques règles à connaître :

  • A l’entrée d’une nappe de brouillard, ne freinez pas brutalement.
  • Allumez vos feux de croisement et le feu arrière de brouillard.
  • Réduisez la vitesse jusqu’à 50 km/h.
  • Allongez la distance entre votre véhicule et celui qui vous précède.
  • N’hésitez pas à vous arrêter sur une aire le temps nécessaire.
  • N’hésitez pas à actionner vos feux de détresse (warning) en cas de ralentissement.

Conduire en cas de neige : vigilance et prudence !

Le Code de la route impose aux conducteurs de faciliter autant que possible le passage des engins de déneigement, sur autoroute comme sur n’importe quel type de voie. Par ailleurs, dès lors que son gyrophare bleu est allumé, il devient interdit de le dépasser (article 414-17 du Code de la route). Question de sécurité, mais aussi d’efficacité : rouler dans les traces de la saleuse participe à l'efficacité du traitement de déneigement.

 

Par ailleurs, quelques conseils à suivre par temps de neige : 

  • Allumez vos feux de croisement et vos feux de brouillard.
  • Réduisez considérablement votre vitesse.
  • Augmentez la distance entre votre véhicule et celui qui vous précède.
  • Avant le départ, prévoyez de quoi vous nourrir, boire et vous couvrir.
  • Assurez-vous que la quantité d’essence est suffisante.

Quand un contresens est signalé…

ATMB - signalisation contresens

Si un véhicule roulant à contresens est signalé, soit par un message radio (107.7), soit par une information affichée sur un PMV (panneau à messages variables) :

  • Arrêtez-vous sur la première aire
  • Réduisez votre vitesse pour augmenter les distances de sécurité et votre champ de vision
  • Surtout, ne dépassez pas

Lors du signalement d’un contresens, l’objectif prioritaire est d’informer, de protéger les clients et de ne pas mettre en danger le personnel d’exploitation.

C’est la raison pour laquelle deux mesures sont prises immédiatement.

1. Déclencher les procédures basées sur le cantonnement et ce, sans attendre la confirmation du contresens : blocage des véhicules en circulation aux barrières de péage les plus proches ou au niveau des tunnels, et fermeture des bretelles d’accès à l’autoroute grâce aux barrières.

2. Transmettre l’information à la gendarmerie et aux patrouilles du centre d’entretien de l’autoroute le plus proche :

  • Le patrouilleur ATMB sillonne la zone concernée pour localiser le véhicule signalé en contresens,
  • Les forces de l’ordre se rendent dans la zone concernée pour intercepter le véhicule.

En parallèle, l’information est donnée en temps réel via :

  • Les panneaux d’information lumineux sur l’autoroute et sur les bretelles d’accès à l’autoroute,
  • Le flash spécial sur 107.7 FM qui suspend le programme radio écouté avec une alerte sonore « Annonce Trafic ». 

Où et comment s’arrêter sur l’autoroute ?

Si votre arrêt n’est motivé par aucune situation d’urgence ou de danger, il doit se faire sur les aires de repos ou de services. 

Dans le cas contraire, comme une panne, une crevaison, ou un malaise, arrêtez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence (BAU) :

  • Immobilisez votre véhicule
  • Allumez vos feux de détresse
  • Enfilez un gilet jaune fluorescent
  • Sortez de votre véhicule par le côté opposé aux voies de circulation pour passer derrière les barrières de sécurité.
  • Vous avez des passagers ? Demandez-leur de s’équiper d'un gilet jaune de sécurité, faites-les sortir par le côté opposé à la circulation et placez-les également derrière les barrières de sécurité. Cela permet de vous écarter des voies circulées et des fautes d’inattention d’autres conducteurs, qui pourraient empiéter sur la bande d’arrêt d’urgence. Ce conseil doit s’appliquer même s’il pleut ou en hiver.
  • Alertez les secours en utilisant votre application SOS autoroute ou une borne d’urgence. Si vous devez marcher jusqu’à la borne d'urgence la plus proche, placez-vous toujours derrière les glissières de sécurité et suivez les flèches peintes au sol sur la BAU.

Important : l'usage du triangle n’est pas obligatoire et il est même déconseillé sur l'autoroute.

Si vous le pouvez, privilégiez les emplacements d’arrêt d’urgence, qui sont des élargissements ponctuels de la bande d’arrêt d’urgence équipés d’une borne d’appel. Ils sont signalés par un panneau et ne doivent être utilisés qu’en cas d’urgence.

Pneu à plat ? Ne le changez pas vous-même sur la bande d’arrêt d’urgence. Respectez les consignes de sécurité ci-dessous et attendez la dépanneuse, après vous être placé dans une zone de sécurité de l’autre côté de la glissière.

Pour en savoir plus.

Vigilance sur l'autoroute

Sur l’autoroute, la baisse de vigilance est la première cause d’accidents, qui se produisent surtout la nuit et en début d’après-midi.

Elle se traduit d’abord par une brève absence, mais peut aller jusqu’à la somnolence, voire l‘endormissement.

6 conseils simples pour rester vigilant au volant :

  • Faites des pauses fréquentes (au moins toutes les 2 heures).
  • Mangez léger et évitez les aliments trop riches en graisses. Vin et alcool sont évidemment proscrits.
  • Aérez votre véhicule : ouvrez la fenêtre régulièrement et buvez de l’eau.
  • Parlez avec les passagers ou écoutez la radio. 
  • Evitez de fixer le regard en permanence devant vous, élargissez votre champ de vision.
  • Si vous voyagez à plusieurs, relayez-vous au volant autant que possible.

Attention aux médicaments !

Près de 2 500 médicaments sont susceptibles de provoquer une somnolence, des troubles visuels ou une altération de la vigilance chez les conducteurs. 

Vérifiez les logos présents sur les boîtes de médicaments que vous prenez, lisez soigneusement la notice et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

 

Partager la route avec les poids lourds et les deux-roues

Rouler avec les poids lourds

Parce qu’il relie la France et l’Italie, le réseau autoroutier d’ATMB est emprunté toute l’année par des poids lourds.

ATMB - Autoroute Blanche

Pour mieux partager la route, il faut tenir compte de leur gabarit, qui rend leur comportement très différent de celui d’un véhicule léger. Par exemple, un écart ou un freinage brutal n’aura pas les mêmes conséquences et doit être anticipé. 

  • Si, devant vous, un poids lourd en dépasse un autre, adaptez votre vitesse afin d’éviter de devoir freiner brusquement.
  • Si, devant vous, un poids lourd s’insère sur l’autoroute, facilitez-lui l’accès pour lui permettre d’atteindre la vitesse adaptée.
  • Si vous souhaitez vous insérer devant un camion, vérifiez que votre vitesse est suffisante : 100 km/h minimum. 
  • S’il pleut et que vous vous apprêtez à dépasser un poids lourd, accélérez le mouvement des essuie-glaces et déboîtez largement pour ne pas le frôler : la taille importante de ses pneus évacue de grandes quantités d’eau.
  • Si vous dépassez un poids lourd par vent fort, soyez attentif aux éventuels écarts de direction.
  • Si un poids lourd est arrêté sur la bande d’urgence, il est prudent de s’écarter sur la voie de gauche.

Rouler avec les deux-roues

Considérez que le deux-roues occupe toute la largeur de la voie qu’il emprunte, comme tout autre véhicule ; il ne faut donc jamais « mordre » sur la voie occupée par un motocycliste.

Dans certaines circonstances, les deux-roues sont autorisés à remonter les files. Veillez à leur faciliter le passage, en évitant de changer de file. Et surtout, surveillez l’angle mort et signalez votre intention de déboîter avec votre clignotant.

En cas de bouchon, quand vous circulez sur la voie de gauche, surveillez dans votre rétroviseur droit l’arrivée éventuelle d’une moto. 

Lire aussi : Les règles de sécurité sur l’autoroute