Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Communiqué de presse
Publié le 23.11.2021 Bonneville

Ce lundi 22 novembre et jusqu’à fin janvier 2022, les équipes d’ATMB poursuivent leur « Carnet de route #Environnement » avec le réaménagement de trois passages situés sous l’Autoroute Blanche pour faciliter le passage de la petite faune. Situés sur le corridor biologique* reliant les massifs du Salève et des Voirons ces trois passages s’inscrivent dans le Contrat Vert et Bleu « Arve Porte des Alpes » signé avec la région Auvergne-Rhône-Alpes.
L’objectif pour les équipes d’ATMB est de rétablir les corridors biologiques rompus il y a des dizaines d’années et permettre à la faune de franchir plus facilement l’infrastructure linéaire qu’est l’Autoroute.
A Arthaz, le passage sous l’autoroute est supprimé pour les véhicules à moteur et transformé en chemin aménagé pour la faune et les promeneurs.
A Etrembières et Nangy, les chemins situés sous l’autoroute, au niveau des piles des deux ponts qui enjambent l’Arve sont réaménagés et végétalisés pour rassurer la faune.
Ces travaux représentent un investissement de 123 000 euros HT, dont 20 000 euros subventionnés par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Rétablir les corridors biologiques : pourquoi et comment ?

Les animaux sauvages doivent se déplacer pour assurer leur survie à long terme grâce aux échanges génétiques. Les écoponts leur permettent d’avoir accès à des territoires de vie plus vastes.
Ils profitent à toutes les espèces, du sanglier, jusqu’au serpent en passant par les insectes. L’écopont participe au maintien et au développement de la biodiversité.
Pour les équipes d’ATMB, le travail est engagé depuis plusieurs années dans le cadre de leur « Carnet de Route #Environnement ». Il s’agit de rétablir les corridors biologiques rompus il y a des dizaines d’années, pour que la faune puisse vivre et se déplacer librement, sans frontières de pays ou d’infrastructures.
Ce travail est mené en concertation avec les acteurs locaux : monde agricole, chasseurs, associations naturalistes et collectivités territoriales.
Des écoponts au-dessus de l’A40 ont ainsi été créés à Viry (2019) et Arenthon (2019) et des passages sous l’autoroute pour la faune terrestre et aquatique ont été réaménagés à Gaillard (2014), Vougy (2015), Sallanches (2016).
Pour l’année 2021, ce sont les passages d’Arthaz, Etrembières et Nangy qui sont réalisés.
D’autre nouveaux aménagements sont projetés dès 2022 à Scientrier et à Cluses.logo région auvergne rhône alpes
Ces travaux représentent un investissement de 123 000 euros HT, dont 20 000 euros subventionnés par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

A Arthaz : la route sous l’A40 est remplacée par un passage inférieur à faune

L’ancien chemin sous l’A40 est supprimé pour les véhicules à moteur et remplacé par un passage inférieur à faune.
Peu fréquenté par les véhicules, ce passage de 28 mètres de long et de 4 mètres de large a été identifié comme un passage utilisé par la petite faune : blaireaux, renard, lièvres, chevreuil, etc.
Il s’agit donc de le transformer pour renforcer les déplacements dont la faune a besoin avec :

  • Des panneaux occultants la lumière des phares
  • Des haies et des bosquets plantés pour canaliser les animaux

Il est aménagé de manière à maintenir les déplacements des promeneurs : un cheminement en gravier leur est réservé. Ce passage représente un investissement de 45 000 euros HT financés par ATMB, dont 7 000 € subventionnés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

A Arthaz : la route sous l’A40 est remplacée par un passage inférieur à faune A Arthaz : la route sous l’A40 est remplacée par un passage inférieur à faune

A Etrembières et à Nangy : des aménagements pour rassurer la faune

Sur ces deux secteurs, l’autoroute enjambe l’Arve grâce à deux ponts. Des passages piétons sont déjà aménagés sous l’autoroute, de chaque côté des rives de l’Arve. Pour autant, ils manquent de végétation autour des piles de chaque pont, afin de rassurer la faune.
Les travaux de réaménagement se dérouleront entre décembre 2021 et janvier 2022.
Ils représentent un investissement de 78 000 euros HT financés par ATMB, dont 13 000 € subventionnés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

A Etrembières/Monnetier-Mornex :

A Etrembières et à Nangy : des aménagements pour rassurer la faune A Etrembières et à Nangy : des aménagements pour rassurer la faune

 

A Nangy :

A Nangy : des aménagements pour rassurer la faune à Nangy : des aménagements pour rassurer la faune

* un corridor biologique assure des connexions entre des zones de biodiversité, permettant aux animaux de se déplacer et d’accomplir leur cycle de vie (naissance, reproduction)

Application ATMB Info trafic

Pour plus d’informations sur les conditions de circulation en temps réel pensez à ATMB Info Trafic : l'application mobile qui simplifie vos trajets sur l'Autoroute Blanche.

Disponible gratuitement sur le Play Store et l'Apple Store : https://app.atmb.com/

Les travaux sont programmés au mieux par nos équipes et se déroulent en grande partie la nuit pour limiter la gêne des conducteurs. Dans le cadre du Covid-19, nos équipes et les entreprises prestataires respectent les gestes barrières et appliquent les recommandations de l’Etat et de la direction ATMB pour limiter les contacts. Les préparations et réunions de chantiers se réalisent par téléphone ou par visioconférence, nos équipes se protègent et protègent les autres en portant des masques et désinfectent leur véhicule ou engin de chantier à chaque début et fin d’utilisation.

A propos d’ATMB :

La société Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) est en veille permanente sur les nouveaux modes de transports. En traversant les montagnes et en rétrécissant le territoire, elle rapproche ses conducteurs en diminuant leur temps de trajets, tout en assurant leur sécurité. Située au cœur des Alpes et au pied du Mont-Blanc, ATMB compte plus de 340 salariés pour l’Autoroute et la Route Blanches (A40 et RN205). Elle dessert aussi la Suisse par deux liaisons autoroutières transfrontalières (A411 et A41) et l’Italie, par le Tunnel du Mont-Blanc dont elle est concessionnaire avec son homologue italien SITMB. ATMB est détenue par l’Etat, les collectivités territoriales et des actionnaires privés. Elle est titulaire d’un contrat de concession avec l’Etat français jusqu’en 2050.