Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Communiqué de presse
Publié le 29.10.2019 Bonneville

Fidèles à leur « Carnet de Route #Environnement », les équipes d’Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) suppriment définitivement l’usage du glyphosate pour le désherbage. Il représentait le seul herbicide encore utilisé de façon très faible et restreinte pour désherber le terre-plein central, difficile d’accès et très exposé au risque trafic pour nos agents. 

Un entretien « 0 produit phytosanitaire » : la suppression définitive du glyphosate de nos usages 

 

Le « glyphosate », l’herbicide le plus utilisé au monde fait beaucoup parler de lui. 
Pour les équipes d’Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc et notamment les Hommes En Jaune, c’est un sujet très important. L’entretien des abords de l’autoroute représente plus de 7 500 heures par année. 
Il s’agit notamment de débroussailler des zones clés, comme les pieds des clôtures et grillages qui longent l’autoroute, mais aussi les glissières du terre-plein central qui sépare les deux sens de circulation. Ces endroits sont très souvent difficiles d’accès et parfois très exposés au risque trafic pour nos agents compte tenu de leur proximité avec les voies circulées. 
Depuis 10 ans, ATMB a fait le choix de procéder à ce débroussaillage de façon mécanique, avec notamment des robots télécommandés, pour ne plus employer de produits phytosanitaires. Seul le glyphosate restait utilisé de façon très faible et restreinte, uniquement pour désherber le terre-plein central. 
Fidèle à son  « Carnet de route #Environnement », ATMB a décidé de supprimer totalement son usage, bien qu’il soit encore autorisé en Europe jusqu‘en 2022.

 

Thierry Repentin, président d’ATMB précise : « Nous avons fait le choix de supprimer dès aujourd’hui le glyphosate de nos pratiques. Nos agents ont changé leur organisation et leurs méthodes de désherbage à proximité immédiate des voies circulées, pour intervenir manuellement en profitant notamment des chantiers menés pour d’autres opérations. »

 

Entretenir les 300 hectares d’espace verts : les pratiques 

 

Pour préserver l’environnement, les équipes d’ATMB ont fait évoluer leurs façons de travailler depuis près de 10 ans. Il s’agit notamment de :
• fauchage tardif qui permet aux abeilles de butiner plus longtemps, 
• l’apiculture avec l’accueil de 200 000 abeilles sur le site Haute Qualité Environnementale® de Bonneville
• l’éco-pâturage sur des secteurs clôturés comme à Bonneville ou à Etrembières
 l’usage de robots télécommandés pour le fauchage des zones difficiles d’accès.

Moins connu que le déneigement durant l’hiver, le travail estival des 70 agents d’entretien n’en demeure pas moins une mission clé des équipes d’ATMB : tonte, taille des arbustes et fauchage. 
Il représente près de 7 500 heures de travail par an pour l’entretien de 300 hectares de dépendances vertes, ce qui représente 40 % de leur temps de travail. 
Leur mission ? Préserver la visibilité du tracé, la lecture des courbes et des panneaux de signalisation et la protection des pieds de clôtures et de grillages qui peuvent être altérées par la pousse de la végétation. 

Une concrétisation du « Carnet de Route #Environnement »  

 

La suppression définitive du glyphosate est une concrétisation de notre « Carnet de Route #Environnement ». L’un des huit axes de ce carnet porte sur le respect des espaces verts et du paysage. « Si notre mission d’accueil des conducteurs sur l’A40 est connue de tous, nous portons également une mission environnementale à travers notre Carnet de Route #Environnement » qui guide chaque jour nos actions. Il s’agit pour nous de toujours mieux respecter, pérenniser et valoriser le cadre de vie dans lequel nous évoluons toutes et tous » précise Gaétan Masson, responsable domaines environnement et exploitation.

 

À propos d’ATMB :
La mission d'Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) est de faciliter les déplacements au cœur de la Haute-Savoie, entre la Suisse et l’Italie, tout en contribuant au développement durable des territoires. Sur le réseau, ce sont 356 collaborateurs d’ATMB pour l’Autoroute et la Route Blanches et 258 collaborateurs du GEIE-TMB pour le Tunnel du Mont Blanc (dont 70 pompiers) qui travaillent chaque jour.
ATMB est une société anonyme détenue à 91,3 % par l’État et les collectivités territoriales. Elle est concessionnaire du Tunnel du Mont Blanc avec son homologue italien SITMB, ainsi que de l’Autoroute Blanche (A40) et de la Route Blanche (RN205).