Vous avez commencé la souscription d'un abonnement télépéage Reprenez là ou vous en étiez
Actualités

Les équipes ATMB poursuivent les travaux de rénovation des trois viaducs des Egratz. Démarrés en 2015, ces travaux ont pour objectif d’optimiser la sécurité et le confort de conduite de chaque usager de l’Autoroute et de la Route Blanches.

Le déroulement des travaux aux viaducs des Egratz

Les travaux débutés sur la Route Blanche pour la rénovation des viaducs des Egratz s’achèveront fin 2017. Cette année, ils se déroulent du 18 avril au 30 juin 2017, en deux phases :

  • Les travaux d’avril à juin portent sur l’étanchéité ainsi que sur la rénovation des corniches et des rives
  • De septembre à novembre, sur la rénovation des chaussées. Ce sera la dernière étape de ce chantier, qui laissera la voie libre au service hivernal.

En concentrant les travaux en dehors de l’été et de l’hiver, les équipes ATMB maintiennent leurs efforts pour privilégier le confort des clients durant les chassés croisés saisonniers.

Viaduc des Egratz

Reconstitution du viaduc par un drone

Dans un souci d’innovation permanente, ATMB déploie durant ces travaux un drone pour reconstituer le viaduc des Egratz en 3D. Ce drone volant permet de photographier le viaduc sous tous les angles avec une vue à 360 degrés, avec une précision inégalable.

Drone Vaaduc Egratz ATMB

Sécurité et confort : des travaux en plusieurs phases

Cette étape est l’avant-dernière d’un chantier de plus de trois ans. Les trois premières phases ont permis de rénover l’Autoroute et la Route Blanches, avec ;

  • Des travaux sur les chaussées entre Scionzier et Bonneville sur 23 km en 2015
  • La construction d’un écran anti-bruit à Passy et la rénovation des viaducs dans le sens montant Genève – Chamonix en 2016
  • L’aménagement de nouvelles barrières de sécurité, la mise en œuvre d’une nouvelle étanchéité et la rénovation du béton des tabliers, toujours en 2016

 La rénovation de ces trois viaducs permet d’assurer leur durabilité dans le temps, plus de 35 ans après leur mise en service. Montant total de l’investissement : 4,3 millions d’euros cette année, et 9,6 millions d’euros depuis 2015.