Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc

Nous contacter

Un lien entre la France et l’Italie

Le Tunnel du Mont Blanc : un lien entre la France et l’Italie

Les 11,6 km du Tunnel du Mont Blanc relient depuis 1965 la vallée de Chamonix en Haute-Savoie et la vallée d’Aoste en Italie. Il fut construit par les sociétés Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) et la Société Italienne du Tunnel du Mont Blanc (SITMB). Les travaux durèrent près de vingt ans.

Aujourd’hui, environ un quart d’heure est nécessaire pour traverser le tunnel. Au début du siècle, il fallait 3 jours à pied pour franchir le massif du Mont Blanc. A la suite à l’incendie de 1999, 380 millions d’euros ont été investis pour reconstruire totalement le tunnel, faisant de ce dernier une des références mondiales en termes de sécurité.

Des équipes franco-italiennes pour la sécurité du Tunnel du Mont Blanc

Depuis sa réouverture en 2002, le tunnel est géré par un groupement européen d’intérêt économique (GEIE-TMB). Il regroupe 262 personnes pour 11,6 km de tunnel. Leurs missions : assurer un niveau optimal de sécurité et de service 24 h/24. Le GEIE-TMB agit pour le compte d’ATMB et de SITMB qui sont titulaires d’un contrat avec les Etats français et italien. Celui-ci fixe les obligations respectives des deux sociétés et des Etats (niveau d’augmentation des tarifs, investissements à réaliser, niveau de service à garantir…).

Composition et fonctionnement du GEIE du Tunnel du Mont Blanc

Un trafic composé à 66% de véhicules légers

Le tunnel est principalement emprunté par des véhicules légers : ils représentent 66% du trafic (chiffre 2012). Le trafic de poids lourds a lui enregistré une baisse de 25% entre 1998 et 2012.

Chiffres du trafic au Tunnel du Mont Blanc